ANTHONY LATUNER

 

« Tic tic tic tac, tic tic tic tac, tic tic tic tac ».

C’est le chant de la chaîne qui cliquette dans son pignon quand on fait tourner les pédales de son vélo mis à l’envers, guidon et selle posés sur le macadam chaud. Cette mélodie cyclique, Anthony s’en laisse bercer depuis le jour où il a lui-même démonté les petites roues qui maintenaient sa monture dans le droit chemin à sa place. Il apprend les base de la bidouille en autodidacte, entre construction de cabanes cinq étoiles et démontages de machines à laver et de magnétoscopes. 

En 2014 il intègre le CFA du spectacle vivant et de l’audiovisuel connu sous le nom de CFPTS, en apprentissage à La Filature à Mulhouse.  Et le voilà qui foule pour la première fois les coulisses d’un grand théâtre, profitant de son statut d’élève pendant deux pour se nourrir de cet univers particulier et du travail des nombreux hommes et femmes de théâtre qu’il y croise. Multipliant les allers et retours entre Paris et l’Alsace, il fait escale à Berlin pour y découvrir de nouvelles manières de travailler et réalise que le théâtre trouve toujours son chemin, quelle qu’en soit sa forme. Il s’essaye pour la première fois à la scénographie en 2016, pour la Compagnie des Insupportés.  

Aujourd’hui, régisseur plateau, machiniste, scénographe, ou constructeur de décors (et, à ses heures perdues, psychothérapeute d’artistes en crise de créativité débordante), il fréquente aussi bien les scènes conventionnées que les compagnie émergentes.

« Poc poc poc poc poc poc poc poc poc poc poc poc Boum Boum Boum »


R Ô L E   D’ I N S U P P O R T É :

Scénographe, régisseur général.

Partager :